Un voleur de Bagdad

#

Un voleur de Bagdad

de Sherko Fatah

Bagdad 1930. Le jeune Anouar ne comprend rien aux mouvements...

#

Un voleur de Bagdad/Ein weisses Land

de Sherko Fatah

Traduit de l'allemand par Olivier Mannoni. Bagdad 1930. Le jeune Anouar ne comprend rien aux mouvements politiques de son temps. Il rêve de belles maisons, de voyages et peut-être un peu de la sœur de son ami juif. Il rêve de devenir quelqu’un, mais il n’est qu’un petit voleur dont le talent se résume à la grande habileté à escalader les façades des maisons pour les dévaliser et voir la ville depuis leurs terrasses. Pris dans le tourbillon du déclenchement de la guerre, il tombe dans les réseaux de l’organisation fasciste irakienne des Chemises noires. Bousculé par des événements qu’il ne comprend pas, il va faire partie de la suite du grand mufti de Jerusalem lorsque celui-ci part pour Berlin en 1941, il sera ensuite enrôlé dans une légion musulmane des Waffen-SS chargée de la répression des résistants de Biélorussie et de l’insurrection de Varsovie. Avec cet incroyable roman d’aventures à l’écriture prenante, dense, dépouillée, Sherko Fatah, né à Berlin-Est d’un père kurde et d’une mère allemande, nous fait découvrir une histoire dont les répercussions nous ouvrent les yeux sur le présent du Moyen-Orient. "La prose de S. Fatah est à couper le souffle." Märkische Allgemeine 22 euros, Editions Métailié

Plus d'infos sur editions-metailie.com

Publié le 2/09/2014