La formation professionnelle change en 2015

ENTRÉE EN VIGUEUR DÉBUT JANVIER, la réforme de la formation professionnelle introduit de profonds changements pour les salariés et demandeurs d'emploi. Au coeur de ce bouleversement, de nouveaux mécanismes favorisant la formation "tout au long de la vie" : création d’un compte personnel de formation, conseil en évolution professionnelle, entretiens avec l'employeur… Vocable vous aide à comprendre les dispositifs de cette réforme.

La réforme, ça change quoi pour moi ?

Si vous êtes salarié ou demandeur d’emploi, vous êtes directement concerné par la réforme de la formation professionnelle et son dispositif choc : le compte personnel de formation (CPF), qui remplace ainsi le système du droit individuel à la formation (DIF). Depuis le 5 janvier 2015, vous êtes en effet titulaire d’un CPF créé automatiquement à partir de votre numéro de sécurité sociale et accessible en ligne sur www.moncompteformation.gouv.fr.

Au cœur de la réforme, il y a pour l'employeur un devoir de former et de veiller à l’évolution professionnelle de ses salariés. Outre le CPF, des outils sont donc mis en place pour assurer le suivi de votre parcours professionnel : un entretien professionnel avec votre employeur tous les deux ans afin d’étudier vos possibilités de formation et vos perspectives d’évolution, assorti d'un bilan de parcours tous les six ans (l'employeur encourant des sanctions s'il a failli à ses obligations).

Enfin, pour vous accompagner dans votre projet de formation, vous avez désormais la possibilité de vous adresser à un "conseiller en évolution professionnelle". Vous pouvez le rencontrer gratuitement, notamment à l'APEC, Pôle emploi, au sein des missions locales et des OPACIF (organismes paritaires chargés de la gestion du CIF).

Comment fonctionne mon compte personnel de formation ?

Il faut imaginer le CPF comme une cagnotte, alimentée dès lors que vous travaillez et jusqu'à votre départ à la retraite. A la fin de chaque année, vous accumulez sur cette cagnotte des heures de formation : 24 heures par an pendant cinq ans, puis 12 heures par an sur les trois années suivantes, avec un plafond global de 150 heures de formation. A la différence du DIF, vous conservez les heures créditées sur le CPF en cas de changement d’employeur ou de période de chômage.

On l'a dit, le DIF disparaît au profit du CPF, mais cela ne veut pas dire que vous perdez vos heures de formation déjà acquises ! Vous pouvez en effet transférer vos heures de DIF non utilisées sur votre compte personnel de formation. "Les employeurs ont jusqu'au 31 janvier pour communiquer aux professionnels leurs heures de DIF. Les salariés pourront alors renseigner ce nombre d'heures sur leur CPF", précise ainsi Guillaume Fournié, adjoint au sein du service des politiques d'emploi et de formation auministère du Travail.

Si le crédit d'heures affiché par votre CPF est insuffisant pour couvrir votre formation, sachez que vous avez la possibilité de le compléter avec d’autres fonds : plan de formation de l’employeur, congé individuel de formation (CIF), pôle emploi, région, financement personnel, etc… Rappelons ici que le conseiller en évolution professionnelle peut vous aider à mettre en place ces compléments de financement.

Puis-je choisir librement ma formation ?

La réforme a pour ambition de rendre le professionnel acteur de sa propre formation. L'accord de l’employeur n'est donc nécessaire que si vous souhaitez suivre votre formation pendant votre temps de travail. En dehors de cela, vous gérez librement votre CPF et déclenchez vos heures de formation comme bon vous semble. Avec un bémol cependant, car contrairement au DIF, le nombre de formations accessibles est limité. Il vous faudra donc piocher dans une liste de formations obligatoirement "qualifiantes, certifiantes ou diplômantes", préétablie par les partenaires sociaux.

Les formations devant être certifiantes, les organismes linguistiques devront vraisemblablement s’adapter pour figurer dans le CPF : "on se dirige probablement vers des stages sanctionnés par des tests reconnus", explique ainsi Andrew Wickham, consultant en formation langue. "Cela risque d’allonger la durée des formations en langue ou de conduire à une segmentation des stages en modules, car en-dessous d'une cinquantaine d'heures, ce type de test ne permet pas de mesurer la progression en niveau de l’apprenant." La réforme devrait également favoriser l’apprentissage à distance, combiné ou non à du présentiel. Plus économiques et permettant une formation hors du temps de travail, les cours en ligne et par téléphone ont donc un bel avenir devant eux !

Quelques diplômes et certifications en langues

MULTILINGUE (existe en anglais, allemand, espagnol et français)
BULATS ONLINE READING &LISTENING
BULATS ONLINEWRITING
BULATS SPEAKING

ANGLAIS
TOEIC® (ETS)
IELTS (British Council)
FIRST CERTIFICATE IN ENGLISH (Cambridge)

ALLEMAND
Certificats (Goethe Institut)

ESPAGNOL
DELE (Instituto Cervantes)

Plus de renseignements sur les formations Vocable éligibles au CPF ici ou par téléphone au 01 44 37 97 97

Emilie Cochaud

Publié le 19/01/2015
Organismes spécialisés partenaires de Vocable
Kaplan
Club Langues et Civilisations
Vivalangues, Pour Vivre les Langues
InTuition Languages
Education First
Eurocentres
Centre Easylangues
WEP
ESL
ETS Global
VERDIÉ
Civi-Ling
ACTIVA Langues
Colegio Delibes
Langues Vivantes
ISPA
Nacel
IP international
Tout pour progresser !
Le Magazine Vocable anglais
Le Pack conversation anglais
Le Cahier de vacances anglais
Le Magazine Vocable pour progresser en anglaisLe Magazine Vocable pour progresser en anglais Le Pack conversation Vocable pour progresser en anglaisLe Pack Conversation Vocable pour progresser en anglais Le Cahier de vacances pour progresser en anglaisLe Cahier de Vacances Vocable pour progresser en anglais
sky abo conseils Magazine Vocable anglais
vocable espagnol abonnement express
vocable allemand abonnement express