Connaissez-vous votre niveau CECRL ?

Apparu en 2001, le CECRL fait désormais référence en Europe. Les différents tests privés sont corrélés à ce nouveau référentiel, qui permet d’avoir une unité de mesure commune. Explications...

Le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL), publié en 2001 à l’initiative du Conseil de l’Europe, définit des niveaux de compétence linguistique valables dans toutes les langues et dans tous les pays. Au-delà des différents systèmes éducatifs et des différentes certifications privées, il offre ainsi une base commune d’évaluation, qui favorise la mobilité éducative et professionnelle en Europe.

Le CECRL identifie trois groupes de niveaux : A (utilisateur élémentaire), B (utilisateur indépendant) et C (utilisateur expérimenté). Chaque niveau est ensuite divisé en deux sous-groupes (A1, A2, B1, B2, C1 et C2 - voir tableau ci-dessous).

Les six niveaux de référence du CECRL

Source : Ministère de l’éducation

Les principaux organismes de certification ont mis au point des grilles de corrélation qui permettent de transcrire les résultats obtenus à leurs tests dans les niveaux de compétence définis par le cadre. Le CNAM propose un document très complet qui indique les équivalences entre les principaux tests d’anglais (TOEIC, TOEFL, BULATS, IELTS et examens de Cambridge) et le CECRL. Ce document est consultable ici

Dans les écoles de langue, le niveau des élèves est désormais exprimé par rapport au cadre européen et non plus par rapport aux différentes certifications privées, qui ont chacune leur propre système de notation. "Toutes nos écoles utilisent les niveaux CECRL", explique ainsi Adeline Prévost chez EF Education. "Cela nous permet de définir le niveau des élèves d’une façon lisible et reconnue partout, quel que soit le test qu’ils ont passé, et ce, d’autant plus que nous avons aussi nos propres tests en interne."

Le CECRL apparaît en effet d’autant plus utile que les "tests maison" représentent la majorité des tests en France. Alain Daumas, l’ancien directeur France de ETS Global, indiquait ainsi dans l’étude Linguaid publiée en 2009 que 60% du marché français des tests d’anglais est constitué de tests non formalisés, principalement proposés par les organismes de formation (1). Selon l’ancien responsable de ETS, le Toeic représentait à cette date 20% du marché français, et le Bulats et Bright Executive autour de 3% chacun.

Si le TOEIC est très utilisé en France par les employeurs, les écoles de commerce et d’ingénieur, il l’est beaucoup moins à l’étranger où les tests d’anglais demandés par les universités sont principalement les tests plus académiques comme le TOEFL, l’IELTS ou les examens de Cambridge qui testent aussi l’expression orale et écrite des candidats.

Le TOEFL, test d’origine américaine (société ETS) est traditionnellement plus répandu aux Etats-Unis, tandis que l’IELTS et les examens de Cambridge, d’origine britannique (Université de Cambridge) le sont davantage au Royaume-Uni et en Australie. Cela dit, beaucoup d’universités acceptent les deux certifications. Vous pouvez vérifier sur les sites suivants quelles institutions acceptent les tests TOEFL, IELTS et les examens de Cambridge.

Dans le monde anglo-saxon, le cadre européen ne fait donc pas référence. "Le CECRL est surtout reconnu en Europe. En Grande-Bretagne, il n’est pas reconnu. Les Anglais comme les Américains demandent plutôt des niveaux Cambridge et TOEFL", indique Adeline Prévost. Le score requis dépend des universités et du niveau d’études auquel l’étudiant souhaite s’inscrire. "Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne, on est en général sur une exigence de 80 à 120 points au TOEFL et de 6.0 à 9.0 à l’IELTS", ajoute Adeline Prévost.

Les employeurs seront quant à eux davantage attentifs à l’expérience à l’étranger du candidat, et testeront certainement son niveau directement au cours d’un entretien. De même que pour les universités, les sites des organismes de certification précédemment indiqués permettent de vérifier quelles entreprises étrangères reconnaissent leurs tests.

Dans le monde hispanophone, le diplôme de référence pour justifier son niveau d’espagnol est le DELE (Diploma de Español Como Lengua Extranjera), délivré par l’Institut Cervantes. Le DELE existe en six niveaux, qui correspondent aux niveaux du CECRL. "Le cadre européen est bien connu en Espagne comme en Amérique latine. Le niveau minimal exigé par les universités comme par les entreprises est le niveau B2", indique Laura Gil Merino, la responsable du département DELE à l’Institut Cervantes de Paris.

En Allemagne aussi, "le cadre européen est très connu. C’est le référentiel que tout le monde utilise pour parler des niveaux de langue", explique Lothar Mader, le responsable des examens au Goethe Institut de Paris.

Dans le milieu universitaire, le test de référence est le TestDaF (Test Deutsch als Fremdsprache) qui couvre les niveaux B2 et C1 du CECRL. "Le TestDaf comprend une note pour chaque partie. Si l’on obtient un niveau 4 dans chaque partie, ce qui correspond à un niveau C1 du CECRL, on a la garantie d’être accepté par toutes les universités allemandes. Certaines universités vont aussi accepter des étudiants avec un niveau B2. Tout dépend des matières et des établissements. Le mieux est de se renseigner auprès de l’université", recommande M.Mader.

Auprès des entreprises allemandes, il faudra si possible justifier d’un niveau B2, qui pourra être certifié par l’examen du Goethe Institut (Goethe-Zertifikat B2), bien connu des employeurs. De même que le DELE espagnol, les Goethe-Zertifikat existent dans les six niveaux du cadre européen.

(1) "Le marché de la formation linguistique professionnelle en France", Andrew Wickham et Joss Frimond, Linguaid, 2009.

Par Emilie Guyonnet

Publié le 9/11/2012
Organismes spécialisés partenaires de Vocable
Civi-Ling
Eurocentres
Vivalangues, Pour Vivre les Langues
Colegio Delibes
VERDIÉ
InTuition Languages
Centre Easylangues
Kaplan
ETS Global
WEP
IP international
Nacel
Club Langues et Civilisations
Education First
ACTIVA Langues
ISPA
ESL
Langues Vivantes
Tout pour progresser !
Le Magazine Vocable anglais
Le Pack conversation anglais
Le Cahier de vacances anglais
Le Magazine Vocable pour progresser en anglaisLe Magazine Vocable pour progresser en anglais Le Pack conversation Vocable pour progresser en anglaisLe Pack Conversation Vocable pour progresser en anglais Le Cahier de vacances pour progresser en anglaisLe Cahier de Vacances Vocable pour progresser en anglais