Les langues au bac, revues et corrigées

Depuis la session 2013, le niveau de langue des candidats au baccalauréat est jugé aussi bien à l'écrit qu'à l'oral. Une vraie révolution qui dépoussière l’épreuve de langue, mais qui introduit aussi des modalités d’évaluation plus complexes. Le Guide des Langues 2014 fait le point et vous donne les clés pour vous préparer.

Futurs bacheliers, aux épreuves de langues vivantes, vous êtes désormais testés à l’écrit comme à l’oral. Que vous soyez en terminale S, ES, L ou que vous passiez un bac technologique (hors STAV, TMD et hôtellerie), vous plancherez ainsi sur un écrit et deux oraux obligatoires. Deux raisons principales à cela : "Les résultats d'enquêtes comme SurveyLang, qui ont pointé les contre-performances des jeunes français, en particulier sur la compréhension orale. De même que la nécessité de mettre notre système d’évaluation en adéquation avec le Cadre européen commun de référence pour les langues", explique un responsable de la Direction générale de l'enseignement scolaire (DGESCO).

Une réforme complexe, dont la mise en place a fait couler beaucoup d'encre l'année dernière. Entre professeurs qui ne se satisfont pas des modalités d'évaluation des épreuves orales et élèves qui ont eu le sentiment d'essuyer les plâtres, "la session 2013 a été celle du flou, de la désorganisation et de l'incertitude", confie Isabelle Maradan, journaliste à l'Étudiant, qui a suivi de près le lancement des nouvelles épreuves. Mais celle-ci se veut rassurante : "le déroulement des épreuves devrait être plus clair pour tout le monde en 2014."

Epreuve écrite

Fidèle aux années passées, la traditionnelle épreuve écrite est composée d’une compréhension et d'une expression, sur 10 points chacune. Vous devrez étudier un corpus d'un, deux ou trois documents qui renvoient aux notions du programme.

Le jour J, pas de panique : souvenez-vous qu’il est normal de ne pas tout comprendre. On attend cependant de vous que vous sachiez repérer les informations essentielles du texte (qui, quoi, quand, comment) et expliquer les motivations et points de vue des personnages. Prendre le temps de décortiquer les questions peut aussi faire la différence. "Une fois sur deux, on se rend compte que les erreurs sont liées à une mauvaise lecture des questions", observe ainsi Marie-Hélène Fasquel, professeur d'anglais au Lycée Giraux Sannier de Lille et auteur d'Anglais Bac en vue (Ellipses, 2012).

Quant à l’expression écrite, il s’agit de choisir un sujet parmi deux propositions, l’essentiel étant ici de montrer que vous savez articuler des idées et que vous maîtrisez le vocabulaire de l'argumentation pour exprimer clairement votre pensée.

Oraux

L'oral est désormais l'autre grand versant de l'épreuve de langue. Il représente la moitié de la note globale de langue et comprend également deux volets : la compréhension et l'expression orale. Grande particularité de ces épreuves, elles ont lieu en cours d'année pour la quasi-totalité des filières (à l’exception des L) : en février pour la compréhension et en mai pour l'expression orale. Dans ces séries, les élèves sont évalués par leurs propres professeurs. A cet égard, certains enseignants ont pu évoquer une "rupture du principe d’anonymat", comme Véronique Le Divellec-Foucry, membre du Syndicat national des lycées et collèges. "Certains élèves craignaient que ce soit discriminant, reconnaît Marine Enjourbault, qui a passé un bac S en juin 2013. Mais être corrigé par un prof qui nous a suivis toute l’année crée aussi une situation de confiance dans le cadre d’une épreuve orale parfois stressante."

Quoi qu’il en soit, l’épreuve de compréhension est évaluée à partir d’un extrait audio ou vidéo d’1 mn 30 que l'élève découvre le jour J. Le candidat dispose de 10 minutes pour rédiger un compte-rendu en français. "Lors de la première écoute, concentrez-vous sur le message central. Il est tout à fait possible d'avoir une bonne note à partir du moment où vous l'avez bien identifié, assure Marie-Hélène Fasquel. Profitez de la deuxième écoute pour repérez de nouvelles informations. Enfin, la troisième écoute doit vous servir à affiner et compléter votre compte-rendu." L’expression orale, elle, se déroule en langue étrangère. Il s’agit cette fois d’une prise de parole sur un thème tiré au sort parmi les notions au programme. L'exposé doit être problématisé, clairement structuré et nourri des textes étudiés tout au long de l'année. Enfin, n'oubliez pas de respirer pour vous détendre avant de prendre la parole. Un oral est toujours stressant, "mais l'examinateur n’est pas là pour vous faire chuter, rappelle Isabelle Maradan. Vous êtes évalués sur ce que vous êtes censés avoir appris en cours."

Révisez 2.0

En vue du bac 2014, le "Web pédagogique" a mis en ligne des fiches de vocabulaire, des quiz et des sujets corrigés en allemand, anglais et espagnol (www.lewebpedagogique.com). Un excellent point de départ pour une préparation efficace en amont.

Ceux qui sont à l'aise avec les nouvelles technologies peuvent également télécharger "Anki" sur tablette ou smartphone pour mémoriser du vocabulaire. "C'est un logiciel d'auto-apprentissage gratuit, qui permet de créer ses propres fiches de vocabulaire et génère ensuite des programmes de révision de 10 minutes", explique Nathalie Mangin, professeur d'espagnol au lycée Montesquieu de Bordeaux et membre de l'association Cyber-Langues.

Pour ce qui est de l'entraînement à la compréhension orale, il existe une multitude de ressources en ligne pour faire travailler son oreille, comme le portail Audio Lingua (www.audio-lingua.eu), qui propose des extraits audio enregistrés par des locuteurs natifs en allemand, anglais, espagnol et dans bien d’autres langues – 10 au total !

L comme Langues

Plus encore que pour les autres filières, la réforme a fait la part belle aux langues pour les L, qui bénéficient d’un statut particulier.

Leurs oraux ne sont pas organisés en cours d’années mais ont lieu pendant la semaine du bac. Si les écrits et l’expression orale sont communs avec les autres filières, il n’y a pas de compréhension orale. En revanche, les séries littéraires planchent sur une épreuve obligatoire de Littérature étrangère en langue étrangère (LELE). A noter pour les candidats ayant choisi la Langue vivante approfondie (LVA) comme spécialité, celle-ci est fusionnée avec l’épreuve de LV1 à partir de la session 2014. Elle ne fera donc plus l’objet d’une évaluation supplémentaire.

Bon plan pour les bacheliers

Passer un examen d’anglais peut être un excellent moyen de renforcer sa préparation aux épreuves tout en pensant déjà à l’après-bac.

Pour les futurs bacheliers, le First Certificate in English de Cambridge English permet ainsi d’attester d’un niveau B2 (CECRL), qui correspond à celui attendu au baccalauréat, avec une évaluation des mêmes compétences (compréhension orale/écrite, expression orale/écrite). Accompagné d’une préparation intensive sur les vacances scolaires, c’est l’occasion de booster son niveau avant le grand jour et un bel investissement pour la suite, les examens de Cambridge English étant valables… à vie !

Pour trouver un centre d’examen et de préparation dans votre région, consultez le site de Cambridge English (www.cambridgeenglish.org/fr). Enfin, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre établissement scolaire, qui propose peut-être des sessions d’examen à un tarif préférentiel.

Par Emilie Guyonnet

Publié le 8/04/2014
Organismes spécialisés partenaires de Vocable
ETS Global
Colegio Delibes
Nacel
ESL
ACTIVA Langues
Kaplan
Vivalangues, Pour Vivre les Langues
WEP
InTuition Languages
IP international
ISPA
Langues Vivantes
Civi-Ling
Education First
Eurocentres
Centre Easylangues
Club Langues et Civilisations
VERDIÉ
Tout pour progresser !
Le Magazine Vocable anglais
Le Pack conversation anglais
Le Cahier de vacances anglais
Le Magazine Vocable pour progresser en anglaisLe Magazine Vocable pour progresser en anglais Le Pack conversation Vocable pour progresser en anglaisLe Pack Conversation Vocable pour progresser en anglais Le Cahier de vacances pour progresser en anglaisLe Cahier de Vacances Vocable pour progresser en anglais