Les sorties cinéma en V.O.

  • Acusada

    Acusada

    Argentine

    de Gonzalo Tobal
    avec Lali Espósito, Gael García Bernal, Leonardo Sbaraglia

    Dans les salles le 10 juillet 2019

    Dans la maison familiale cossue, Dolores Dreier, belle jeune fille argentine attend son procès. Elle est la seule présumée coupable du meurtre atroce de sa meilleure amie… Autour d’elle, sa famille tisse un cocon protecteur et prépare sa défense avec le meilleur avocat de la ville. Mais l’adolescente est en proie à de terribles tourments au fur et à mesure que la date du procès approche et que les médias s’emparent goulument du crime... Ce thriller noir est construit avec un tel brio et interprété avec une telle maestria qu’il est impossible d’en deviner le dénouement. Au-delà du film noir, le cinéaste décrit les turpitudes des médias argentins pour faire de l’audience...

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2019
  • Joel, une enfance en Patagonie

    Joel, une enfance en Patagonie

    Argentine

    de Carlos Sorín
    avec Victoria Almeida, Diego Gentile, Joel Noguera

    Dans les salles le 10 juillet 2019

    Dans une petite bourgade de la Terre de feu, Cecilia et Diego reçoivent un jour un coup de fil qu’ils n’osaient plus attendre, celui leur annonçant qu’ils peuvent adopter un petit garçon. L’arrivée de Joel, 9 ans, va bouleverser leur quotidien mais provoquer aussi une petite révolution au sein de la communauté des villageois. Au-delà de l’apprentissage intime de l’adoption, Carlos Sorín évoque à travers ce récit l’hypocrisie de la société, les différences de classes sociales. Les paysages gelés de la Patagonie où les éléments défient les hommes, apportent une intensité particulière à ce récit profondément humaniste.

    Voir la bande-annonce

     

    Gagnez des places !

    Publié le 9/07/2019
  • Yuli

    Yuli

    Espagne

    d’Icíar Bollaín
    avec Santiago Alonso, Yailene Serra, Edilson Manuel Olbera Núñez

    Dans les salles le 17 juillet 2019

    La cinéaste espagnole Icíar Bollaín (Te doy mis ojos, También la lluvia, El Olivo...) a adapté les mémoires de Carlos Acosta, premier danseur étoile noir du Royal Ballet de Londres. Le destin de ce Cubain né en 1973 dans une famille extrêmement pauvre est exceptionnel. C’est son père, modeste camionneur, qui en voyant qu’il manifeste dès son jeune âge des talents de danseur le pousse à intégrer l’Ecole Nationale de Ballet Cubain. Pourtant le jeune Carlos se rêvait plus en Michael Jackson qu’en danseur classique... A travers ce récit, Icíar Bollain et son mari Paul Laverty, scénariste attitré de Ken Loach, évoquent une complexe histoire d’amour paternel mais dépeignent aussi les paradoxes de la réalité cubaine : la possibilité pour tous d’accéder à un enseignement de grande qualité mais aussi les affres de la période spéciale, l’enfermement dans une île… Les scènes de danse sont admirablement filmées et servent de canevas à la narration.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2019
  • Ils reviennent

    Ils reviennent

    Mexique

    d’Isaa López
    avec Paola Lara, Hanssel Casillas, Ianis Guerrero

    Dans les salles le 24 juillet 2019

    Estrella, jeune écolière mexicaine d’une dizaine d’années subit dans les murs de sa classe l’attaque des narcos. Entre deux rafales de balles, elle se dirige vers le domicile familial mais sa mère n’y est plus... Elle a disparu, sûrement victime ou otage d’une des bandes de trafiquants qui font régner la terreur. A travers ce conte fantastique aux tons sourds qui emprunte la voie du cinéma de terreur, la cinéaste aborde la violente réalité du Mexique d’aujourd’hui. Et ce long métrage fait écho par sa thématique et l’originalité de son traitement à un autre film mexicain sorti récemment, Cómprame un revolver de Julio Hernández Cordon. Interdit aux moins de 12 ans

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2019
  • Maradona

    Diego Maradona

    Angleterre

    d’Asif Kapadia
    documentaire

    Dans les salles le 31 juillet 2019

    Ce documentaire du cinéaste britannique Asif Kapadia s’appuie sur de nombreuses images d’archives inédites pour brosser le portrait percutant d’un champion. On y découvre toute la fraîcheur de Diego, jeune surdoué du foot avant qu’il ne soit dévoré par l’astre Maradona. Un astre qui ne résistera pas aux vertiges de la célébrité. Le film se concentre ainsi sur son expérience au sein du club de Naples, dans cette ville où il est devenu "Dieu" et qui précipitera sa chute...

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2019
  • Le voyage de Marta

    Le voyage de Marta

    Espagne

    de Neus Ballús
    avec Sergi López, Elena Andrada, Diomaye A. Ngom

    Dans les salles le 17 juillet 2019

    En vacances au Sénégal avec son père et son petit frère, Marta, 17 ans, est agacée par la formule imposée du séjour en hôtel resort et par le regard de son père qui ne semble pas comprendre qu’elle a grandi... Bravant les mises en garde paternelles, elle devient la complice du guide sénégalais et de la femme de chambre de l’hôtel. Le titre original du film "Staff only" fait référence à cette porte qu’ouvre Marta vers un monde qui n’est normalement pas accessible aux touristes. Loin des stéréotypes et du manichéisme, la cinéaste Neus Ballús aborde à travers le parcours initiatique de son personnage principal l’approche de l’autre. Peut-on vraiment réussir à franchir les barrières quand on est logé dans un hôtel de luxe en Afrique ?

    Voir la bande-annonce

     

    Gagnez des places !

    Publié le 9/07/2019
  • L’Œuvre sans auteur

    L’Œuvre sans auteur

    Allemagne

    de Florian Henckel von Donnersmarck
    avec Tom Schilling, Sebastian Koch, Paula Beer

    Dans les salles le 17 juillet

    Kurt Barnet n’est qu’un jeune garçon lorsque sa tante Elisabeth, schizophrène, est victime de la politique eugénique du Troisième Reich. Profondément marqué par la disparation de celle qui l’avait sensibilisé à l’art, Kurt tente malgré cette absence de poursuivre sa vie. Il s’engage alors dans une carrière artistique en Allemagne de l’Est qu’il poursuivra à l’Ouest. Librement inspiré de la vie du peintre Gerhard Richter, L’Oeuvre sans auteur est un film très esthétique, finement interprété par Tom Schilling. Particulièrement riche, il aborde de nombreux thèmes de l’Allemagne contemporaine, aussi bien politiques qu’artistiques. Des réflexions qui poursuivront les spectateurs bien après la projection. A ne pas manquer. Film en deux parties (1h30 chacune)

    Voir la bande-annonce

     

    Gagnez des places !

    Publié le 3/07/2019
  • 303

    303

    Allemagne

    de Hans Weingartner
    avec Anton Spieker et Mala Emde

    Dans les salles le 24 juillet

    Jule et Jan ont 24 ans. Jule est étudiante en biologie, Jan en sciences politiques. Les aléas de l’existence les conduisent à se rencontrer et à voyager ensemble à travers l’Europe à bord d’un camping-car le temps d’un été. Un portrait doux et subtil d’une jeunesse qui prend le temps de vivre, de philosopher, de découvrir et d’aimer. Un film qui enchantera votre été !

    Voir la bande-annonce

    Publié le 3/07/2019
  • Buñuel, après l’âge d’or

    Buñuel, après l’âge d’or

    Espagne

    de Salvador Simó
    Film d’animation

    Dans les salles le 19 juin 2019

    Ce film d’animation retrace le tournage de Las Hurdes, terre sans pain, le documentaire que Buñuel tourna pendant un mois en 1932 dans cette région pauvre et oubliée d’Estrémadure. Comme son précédent film, L’âge d’or, ce documentaire créa un scandale et fut interdit de longues années durant, mais il a marqué le cinéma. A travers les péripéties du tournage, on découvre un Buñuel hanté par ses obsessions et férocement marqué par le surréalisme qu’il tente de fuir. Le réalisateur Salvador Simó n’hésite pas à reconstituer les célèbres scènes "provoquées" du documentaire telles que celles de l’âne mort attaqué par les abeilles ou de la fausse chute de la chèvre dans le précipice. Et à nous raconter avec beaucoup d’humour la belle amitié qui a uni Buñuel à son mécène, l’artiste Ramón Acís.

    Voir la bande-annonce

     

    Publié le 11/06/2019
  • Rojo

    Rojo

    Argentine

    de Benjamin Naishat
    avec Darío Grandinetti, Alfredo Castro, Andrea Frigerio

    Dans les salles le 3 juillet 2019

    Dans une petite ville argentine de province dans les années 70, Claudio (Darío Grandinetti) coule des jours tranquilles entre son cabinet d’avocat et sa petite vie de famille. L’ennui semble même légèrement pointer dans cette existence confortable mais Claudio aime la sécurité de la routine... Pourtant, un soir alors qu’il s’apprête à dîner dans un restaurant, un homme vient perturber son repas et une altercation dramatique en découle... Jouant sur les codes du film policier des années 70 avec une superbe reconstitution et des clins d’œil au cinéma de Brian de Palma, Benjamin Naishat réalise un portrait implacable de la bourgeoisie de province. Une société au bord de l’asphyxie prête à tout pour garder ses privilèges, quitte à souhaiter l’établissement de la dictature. Grandinetti y campe un personnage en demi-teintes, un homme « ordinaire », allégorie d’une partie de la société argentine de 75... La narration joue avec les mises en abyme et les allégories pour nous plonger nous spectateurs, dans le malaise d’une époque trouble. Un grand moment de cinéma !

    Voir la bande-annonce

     

    Publié le 11/06/2019

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites.