Les sorties cinéma en V.O.

  • Le Pape François - Un homme de parole

    Le Pape François - Un homme de parole

    Allemagne, Itali

    de Wim Wenders
    Documentaire
    Dans les salles le 12 septembre 2018

    A l’invitation du Vatican, Wim Wenders filme le Pape François, qui, face à la caméra s’exprime sur les sujets qui lui tiennent à cœur : l’écologie, les inégalités sociales, l’immigration, la lutte contre le capitalisme effréné… En parallèle, le cinéaste allemand intercale les images des tournées du Pape aux quatre coins du monde. De l’Amérique du Sud aux Philippines, en passant par les Etats-Unis, on y découvre ses talents de communicant et son humour ravageur. Si on peut regretter que certains sujets plus fâcheux pour l’Eglise ne soient pas abordés, on ne peut que reconnaître que Wim Wenders a évité l’écueil du documentaire complaisant en nous livrant ces entretiens en brut. Et au fil des images c’est presque un portrait de Wim Wenders lui même qui s’ébauche tant par sa recherche spirituelle que par son engagement écologique.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 5/09/2018
  • A la recherche d’Ingmar Bergmann

    A la recherche d’Ingmar Bergmann (Auf der Suche nach Ingmar Bergmann)

    Allemagne

    de Margarethe von Trotta
    avec Margarethe von Trotta, Liv Ullmann, Ruben Östlund
    Dans les salles le 5 septembre 2018

    Ingmar Bergman est considéré comme l’un des réalisateurs les plus importants de l’histoire du cinéma. À l’occasion du centenaire de sa naissance en 2018, la cinéaste allemande Margarethe Von Trotta s’interroge sur l’héritage du maître qui continue d’inspirer des générations de réalisateurs. Portrait d’un artiste insatiable qui dédia sa vie entière au septième art.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 4/09/2018
  • Femmes du chaos venezuélien

    Femmes du chaos venezuélien

    Venezuela

    de Margarita Cadenas
    Documentaire
    Dans les salles le 4 juillet 2018

    Elles sont cinq femmes vénézuéliennes d’âge et de milieu social différent à témoigner devant la caméra de Margarita Cadenas de leur lutte quotidienne pour leur survie dans un pays à l’agonie. Face à la peur, la colère ou le sentiment d’injustice, l’exil semble être la seule issue possible... Un documentaire poignant qui rend concret le drame du pays.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2018
  • Zama

    Zama

    Argentine

    de Lucrecia Martel
    avec Daniel Gímenez Rico, Lola Dueñas, Matheus Nachtergaele
    Dans les salles le 11 juillet 2018

    Argentine, XVIIIe siècle. Don Diego de Zama est corrégidor, représentant du pouvoir royal dans une province reculée. Il attend. Il guette une lettre du roi qui va le délivrer de sa vie solitaire, le soustraire à la condescendance des hommes et au mépris des femmes. Mais le décret tant attendu n’arrive jamais. Plein de désillusions et n’en pouvant plus d’attendre, il part traquer un bandit local, Vicuña Porto... Lucrecia Martel, figure de proue du nouveau cinéma argentin dans les années 2000 avec notamment La Ciénaga, revient après dix ans d’absence sur les grands écrans. En adaptant le roman d’Antonio di Benedetto, elle signe un film grandiose, sensoriel (la bande son est exceptionnelle) et presque fantastique, où elle s’interroge sur la perte de l’identité. Cinq siècles après Valladolid, la question ressurgit : les colons sont-ils plus humains que les indigènes ? Rien n’est moins sûr...

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2018
  • Fraise et Chocolat

    Fraise et Chocolat

    Cuba

    de Tomás Gutiérrez Alea
    avec Jorge Perrugoría, Vladimir Cruz, Mirta Ibarra
    Dans les salles le 8 août 2018

    Le film culte cubain Fraise et chocolat ressort cet été dans une version restaurée. Tourné en 1992 par le grand maître du cinéma cubain Tomás Gutiérrez Alea, ce film évoque toutes les contradictions de la société cubaine de l’époque et garde encore aujourd’hui toute son actualité. A la fin des années 70, David jeune étudiant pro-castriste, promène dans les rues de La Havane son mal être après une déception amoureuse. Il rencontre Diego (Jorge Perrugoría), un artiste dissident et homosexuel qu’il considère comme un dangereux élément pour le pays. Son dessein est de l’espionner mais très vite, il découvre à ses côtés un autre Cuba, pays de poètes et de musiciens… Ce film délicieux brosse un portrait d’une société cubaine tolérante malgré les carcans des idéologies. Prix spécial du jury à Berlin (1993)

    Voir la bande-annonce

    Publié le 9/07/2018
  • Bagdad Café

    Bagdad Café

    Allemagne de l’Est, Etats-Unis

    de Percy Adlon
    avec Marianne Sägebrecht et C.C.H. Pounder
    Dans les salles le 11 juillet 2018

    Après une dispute avec son mari, Jasmin, une touriste bavaroise, trouve refuge au Bagdad Café, un motel miteux situé sur la route 66. Alors que tout les oppose, elle se lie d’amitié avec Brenda, la gérante, et entreprend de remettre de l’ordre - et de redonner une nouvelle jeunesse - au café. A l’occasion de son trentième anniversaire, ce classique de 1987 ressort au cinéma en version restaurée ; l’occasion de réécouter sa bande-originale culte et de redécouvrir sa galerie de personnages hauts en couleur.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 5/07/2018
  • Mario

    Mario

    Suisse

    de Marcel Gisler
    avec Max Hubacher, Aaron Altaras et Jessy Moravec
    Dans les salles le 1er août 2018

    Mario est un jeune footballeur professionnel suisse d’une vingtaine d’années. Plein d’ambition, ses espoirs d’intégrer un club de première ligue sont bouleversés par l’arrivée de Leon dans l’équipe de Thoune. Partenaires sur le terrain et bientôt colocataires, les deux hommes se rapprochent et tombent amoureux. Une idylle qui va mettre leurs ambitions en péril... Marcel Gisler, cinéaste suisse allemand, signe un film poignant, dénonçant la pression folle exercée par les clubs et les sponsors sur les joueurs homosexuels. Ces derniers se retrouvent forcés de choisir entre deux parts d’eux-mêmes, leur carrière ou leur vie amoureuse.

    Chronique de Servane de Pastre, stagiaire Vocable

    Voir la bande-annonce

    Publié le 5/07/2018
  • Reine d’un été

    Reine d’un été

    Allemagne

    de Joya Thome
    avec Lisa Moell, Denny Sonnenschein, Salim Fazzani
    Dans les salles le 29 août 2018

    A Niendorf, tout le monde se connaît. La dernière sonnerie annonce le début des vacances mais Léa, 10 ans, ne parvient pas à se réjouir. Dans le village, rien n’a bougé et pourtant tout a changé. L’adolescence frappe à la porte et les copines de Léa ont d’autres préoccupations que de jouer avec elle. Pour intégrer le groupe des garçons, la petite blonde va être mise à rude épreuve… Dans ce premier long métrage, Joya Thome nous transporte le temps d’un été dans l’univers naïf de l’enfance tantôt cruelle, parfois rêveuse. Un film plein d’innocence qui capte avec justesse le regard ingénu que pose une jeune fille sur son monde.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 5/07/2018
  • Jericó, le vol infini des jours

    Jericó, le vol infini des jours

    Colombie

    de Catalina Mesa
    Documentaire
    Dans les salles le 20 juin 2018

    Lové au cœur de la région colombienne d’Antioquía le beau village de Jericó affiche avec fierté ses façades pastels aux balcons coloniaux, qui semblent échappées des pages d’un roman de García Márquez. La jeune cinéaste Catalina Mesa nous y introduit à travers une succession de plans très picturaux avant de nous faire partager le passé et le présent de quelques unes de ses habitantes. A travers les portraits de ces femmes d’âge mûr filmées dans leur quotidien, ce sont des fils de vie qui se déroulent et s’entrelacent autour de leurs combats, de leurs amours et de leur foi inébranlable dans la vie. Une belle leçon de sagesse !

    Voir la bande-annonce

    Publié le 6/06/2018
  • 3 jours à Quiberon

    3 jours à Quiberon

    Allemagne, Autriche

    d’Emily Atef
    avec Marie Bäumer, Birgit Minichmayr, Robert Gwisdek
    Dans les salles le 13 juin 2018

    Un an avant sa mort, Romy Schneider donnait sa toute dernière interview au Stern. En cure sur la côte bretonne, la star est rattrapée par ses vieux démons. Enchaînant les verres de champagne et les cigarettes, elle se met littéralement à la merci de son intervieweur. Entre charme et manipulation, on ne sait plus qui mène la danse. L’interprétation magistrale de Marie Bäumer est troublante. Elle incarne sans la copier une Romy Schneider avec beaucoup de sensibilité, et nous livre en pâture la souffrance d’une mère que la célébrité a écorchée. Le film a été présenté cette année en compétition à la Berlinale et a reçu 7 Lolas notamment pour le meilleur film, la meilleure réalisatrice et la meilleure actrice.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 5/06/2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites.