Les sorties cinéma en V.O.

  • Transit

    Transit

    Allemagne, France

    de Christian Petzold
    avec Franz Rogowski, Paula Beer, Godehard Giese
    Dans les salles le 25 avril 2018

    Dans Transit, Christian Petzold adapte le roman éponyme d'Anna Seghers à nos jours. Allemands et Français fuient les nazis qui marchent sur la France, et se réfugient à Marseille. Une chorégraphie de l'évitement s'entame inexorablement entre deux Allemands désireux d’embarquer pour l’Amérique. Georg adopte une fausse identité et Marie erre dans les rues de la cité phocéenne à la recherche de son mari écrivain. L’esthétique anachronique fait résonner le passé. À travers ce miroir temporel que le film nous tend, Petzold lie le destin des exilés d'hier et d'aujourd'hui... Il nous plonge avec poésie dans cette zone entre deux époques, entre deux espaces. Entre rêve et réalité.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 30/04/2018
  • La révolution silencieuse

    La révolution silencieuse

    Allemagne, France

    de Lars Kraume
    avec Leonard Scheicher, Tom Gramenz, Lena Klenke
    Dans les salles le 2 mai 2018

    En 1956, le soulèvement hongrois est durement réprimé par l’Union soviétique. A Stalinstadt, des élèves de terminale décident d’observer une minute de silence par solidarité avec les victimes hongroises. Lars Kraume raconte l’histoire vraie de cette classe de lycée qui s’est vue interdire l’accès au bac en RDA. Un film qui dépeint les conditions de vie en Allemagne de l’Est avant la construction du Mur. Mais qui met surtout en avant des valeurs universelles : l’engagement, l’aspiration à la liberté de la jeunesse et la solidarité face à l’oppression.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 30/04/2018
  • Los adioses

    Los adioses

    Mexique

    de Natalia Beristain Egurrola
    avec Karina Gidi, Daniel Giménez Cacho, Ari Albarrán
    Dans les salles le 9 mai 2018

    Rosario Castellanos (1925-1974) est une grande figure du féminisme et des lettres au Mexique mais qui est injustement méconnue en France. Poète, essayiste, dramaturge, diplomate, elle s’est battue pour les droits des indigènes et des femmes. Elle reste un modèle pour beaucoup de femmes latino-américaines. Sa vie intime pourtant, fut en contradiction avec ses idées tant elle fut victime du machisme de son époque et d’un mari jaloux de son succès. Le film de la jeune Natalia Beristain brosse un portrait intime de l’écrivaine, écartelée entre son épanouissement de créatrice et celui de sa vie de femme. Jouant astucieusement des flash-back, Los adioses dépeint la relation de Rosario Castellanos avec son mari Ricardo Guerra, intellectuel et professeur de philosophie. Entre passion physique et rivalité intellectuelle. Il nous fait entendre aussi la musique des mots de la poétesse. Porter la littérature à l’écran est difficile et ici, la composition est réussie.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 30/04/2018
  • No dormirás

    No dormirás

    Uruguay, Argentine

    de Gustavo Hernández
    avec Belen Rueda, Eva de Dominci, Natalia de Molina.
    Dans les salles le 9 mai 2018

    Montevideo, dans les années 80. Bianca est une jeune actrice qui aspire à obtenir un grand rôle. Quand on lui propose de travailler avec Alma (Belen Rueda), une célèbre metteur-en-scène elle est flattée tout en étant intriguée par la technique radicale de préparation : la privation de sommeil. Cette préparation extrême de jeu permettrait d’entrer en phase avec les personnages de la pièce. Les comédiens se retrouvent dans un hôpital psychiatrique désaffecté qui semble hanté… En jouant sans cesse entre réalité et fiction, passé et présent, ce film de terreur réussit à renouveler le genre.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 30/04/2018
  • Daphné

    Daphné

    Grande-Bretagne

    de Peter Mackie Burns
    avec Emily Beecham, Tom Vaughan-Lawlor, Nathaniel Martello-White
    Dans les salles le 2 mai 2018

    Daphné est une jeune femme à la vie plutôt ordinaire : elle travaille comme chef dans un pub londonien, sort beaucoup et se dispute souvent avec sa mère, atteinte d’un cancer. Jusqu’au jour où elle assiste à un braquage qui tourne mal dans une petite épicerie… Elle commence alors à remettre en question tout ce qu’elle croyait savoir. Ce premier film du réalisateur écossais Peter Mackie Burns met en scène un personnage flamboyant et attachant, c’est une véritable bouffée d’air frais. C’est aussi un bel hommage à la ville de Londres et à ses habitants – non pas le Londres de carte postale mais le Londres populaire où les communautés se mélangent dans la joie de vivre. Un film d’une authenticité désarmante.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 23/04/2018
  • Abracadabra

    Abracadabra

    Espagne

    de Pablo Berger
    avec Maribel Verdu, Antonio de la Torre et José Mota
    Dans les salles le 4 avril 2018

    Carmen (Maribel Verdu), mère de famille de la banlieue de Madrid est résignée face à Carlos, son mari (Fernando de la Torre) archétype du macho ibérique, beauf et fan de foot... Mais à l’occasion d’une séance d'hypnose lors d’un mariage, Carlos se transforme en mari attentionné et doux. Carmen ne sait trop si elle doit profiter de la situation... Attention ! Rire et délires sont au menu de ce film féministe au rythme endiablé ! Après son splendide Blancanieves où il revisitait les mythes du conte à la sauce andalouse, Pablo Berger s'amuse ici à créer une comédie de mœurs qui s'aventure dans le fantastique et le thriller. Cultivant l’esthétique kitsch des années 80, il brosse le portrait du Madrid de banlieue. Cette comédie très réussie rappelle l'atmosphère de Qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça de Pedro Almodóvar par sa liberté et son ton loufoque. Le tout porté par un trio d’acteurs exceptionnels.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 28/03/2018
  • Un cheval nommé éléphant

    Un cheval nommé éléphant

    Chili

    d’Andrés Waissbluth
    avec Tomas Arriagada, Joaquin Saldana et Ana Sofía Armand
    Dans les salles le 4 avril 2018

    Quelques instants avant de mourir, un grand-père exprime ses dernières volontés à ses deux petits-fils Lalo et Roberto : libérer le cheval Elephant avant que les adultes de la famille ne le vendent. Les deux garçons sont sur le point d'accomplir le souhait de leur grand-père lorsque Infausto, un méchant homme de cirque, vole l'animal… Ce film chilien revendique l'atmosphère des contes fantastiques et des romans d'aventures d'antan pour retrouver la fraîcheur du divertissement pur. C'est le plus grand atout de ce film attachant inspiré de la vie des frères Parra (les frères de la chanteuse Violeta Parra) mais qui aurait gagné à avoir plus de moyens pour réussir complètement à recréer la féerie du conte.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 28/03/2018
  • Notre enfant

    Notre enfant

    Argentine

    de Diego Lerman
    avec Bárbara Lennie, Daniel Aráoz, Claudio Tolcachir
    Dans les salles le 18 avril 2018

    Malena, jeune femme médecin aisée quitte brusquement Buenos Aires pour la région de Misiones au nord du pays, pour assister à la naissance de l'enfant qu'elle s'apprête à adopter. L'accouchement s'avère difficile et la famille lui réclame une importante somme d'argent... Prise dans les griffes d'une organisation mafieuse, la jeune femme perd pied et semble au bord de la folie tant son désir d'enfant est fort. A travers cette fiction éloignée de tout ton moralisateur, Le réalisateur argentin Diego Lerman décrit les zones grises de l'adoption en Argentine mais aussi de l'extrême pauvreté de la région de Misiones. Le film est porté par le jeu intense de Barbara Lennie

    Voir la bande-annonce

    Publié le 28/03/2018
  • Nobody's watching

    Nobody's watching

    Argentine

    de Julia Solomonoff
    avec Guillermo Pfening, Elena Roger, Rafael Ferro
    Dans les salles le 25 avril 2018

    Si le titre est en anglais et l'action se déroule à New York, ce film argentin est bel et bien en espagnol ! Il narre le quotidien de Nico, jeune acteur trentenaire qui a abandonné son rôle dans une télénovela argentine pour tenter sa chance à Big Apple. En attente de la réalisation d'un projet de film intello, Nico cumule les petits boulots : serveur, baby-sitter, gardien d'appart Airbnb. Son égo et ses espoirs s'émoussent au fil des jours... La cinéaste argentine Julia Solomonoff (Dernier été à la Boyita) décrit les affres de l'immigration latino aux Etats-Unis sous de multiples facettes. Si le film garde un ton léger et offre des images lumineuses de New York, les tribulations du héros se heurtant à la cruauté de la ville évoquent celles de Dustin Hoffman dans Macadam Cowboy.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 28/03/2018
  • La Familia

    La Familia

    Venezuela

    de Gustavo Rondón Córdoba
    avec Giobanny García, Reggie Reyes
    Dans les salles le 21 mars 2018

    Pedro, 12 ans, vit dans la banlieue de Caracas, à cheval entre l’insouciance de l’enfance et la fascination pour les caïds des rues, pour qui la vie quotidienne semble plus facile que celle de ses parents qui peinent à trouver dignement de quoi manger. Lors d’une bagarre avec un autre garçon, Pedro blesse ce dernier grièvement… Le père de Pedro, Andrés, par peur de représailles, tente de contrôler et de protéger son fils en l’emmenant au centre-ville… Ce premier film brosse un portrait magistral de Caracas, plongée dans le chaos et la violence quotidienne. C’est aussi une très belle peinture d’une relation père-fils dans toute sa complexité.

    Voir la bande-annonce

    Publié le 21/03/2018

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites.