L’anglais professionnel

Si le marché du travail est une jungle, la maîtrise de l’anglais demeure une précieuse boussole. Celle-ci permet d’améliorer son employabilité, de favoriser sa mobilité professionnelle, mais aussi de gagner en crédibilité et en confiance. Vocable vous explique alors comment booster votre anglais professionnel.

Les formations

Si vous optez pour des cours dans l’une des nombreuses écoles de langues, celles-ci demandent souvent un niveau prérequis A2 ou B1. Ces formations à l’anglais des affaires (à partir de 680€ les 30 heures chez British Council) affichent généralement les mêmes objectifs d’un organisme à l’autre : diriger une réunion, gérer un conflit, mener une négociation, répondre au téléphone, etc. Toutefois, certaines écoles proposent des formations spécifiques à un domaine d’activité précis. Une douzaine de secteurs professionnels —allant de la mode à l’hôtellerie, en passant par le tourisme, le médical ou l’agriculture — sont par exemple disponibles chez Capital Formations en cours à distance (entre 40 et 60€ de l’heure). Pour les apprenants qui ne sont pas pressés et sachant faire preuve d’une grande autonomie, le CNED propose une formation multi-supports (cours imprimés et fichiers à télécharger) pour travailler de chez soi. Accessible à partir d’un niveau B1, elle dure à peu près 8 mois (à partir de 259€).

Les séjours en immersion

Là encore, les apprenants ont le choix entre des formations généralistes (à partir de 959€ la semaine à Londres chez Yourewelcome) ou des séjours en rapport avec votre métier. Ainsi, chez Idealangue, les 2 semaines à Bournemouth (dans le sud de l’Angleterre) pour travailler l’anglais de l’aviation sont proposées à partir de 1500€. Mais il est également possible d’effectuer un séjour en immersion tout en restant en France. Le Maison, situé en Île-de-France, propose des stages intensifs d’une semaine (à partir de 1550€) pour redynamiser son anglais professionnel. L’élève devra réaliser un mini-business plan fictif, permettant ainsi de gagner en aisance et en fluidité.

Les méthodes intégrales

Assimil a publié l’Anglais des affaires (69,90€), un pavé de 600 pages et 4 CD où vous suivez les pas d’une jeune universitaire anglaise qui vous entraînera à faire des affaires dans la langue de Bill Gates grâce à une cinquantaine de dialogues. Attention, l’ouvrage est à destination des élèves confirmés. De son côté, Harrap’s a mis au point une méthode intégrale également intitulée L’Anglais des affaires (34,90€), constituée de 2 CD et d’un livre de 300 pages regroupant des points de vocabulaire, des explications grammaticales, des exercices divers et des activités interactives. Début 2018, Nathan a publié une nouvelle mise à jour de sa méthode Anglais des affaires / anglais professionnel (29,90€), un livre de 420 pages assorti d’un CD. Cette méthode se découpe en 4 parties : communication, réunion, voyages et des annexes où l’on retrouve les distinctions de vocabulaire entre l’anglais et l’américain.

Les ouvrages

La célèbre collection à la couverture jaune et noire a publié un volume consacré à L’anglais des affaires pour les nuls (6,95€), guide de conversation de 190 pages. Les éditions First ont compilé dans un livre de poche 1000 expressions pour travailler en anglais (2,99€). Ce couteau-suisse permet de retrouver rapidement les formules correctes pour répondre au téléphone, réserver une salle de conférences, réclamer une facture ou demander un devis. Chez Marabout, Travailler en anglais (6,50€) contient tout le vocabulaire et les tournures de phrases pour aborder les situations courantes. Toujours en format poche, L’anglais des affaires (4,80€), chez Gualino Editions, regroupe 9 fiches sur des points précis : tenir une réunion, rédiger un rapport ou manier des données chiffrées. Pour les étudiants en BTS, Nathan propose un Vocabulaire d’anglais des affaires (11,90€) et Sup’Foucher a publié un Anglais des affaires (26,40€) pour les élèves de BTS, IUT et LMD en école de commerce.

Pour travailler chez-soi

Lire la presse est évidemment un excellent exercice pour travailler sa compréhension écrite. Pour découvrir les derniers rebondissements du Brexit ou connaître les secrets du succès d’Amazon ou de Netflix, le magazine Vocable anglais propose tous les quinze jours des articles d’actualité avec des fiches thématiques de vocabulaire pratique. Et, cerise sur le gâteau, l’application (disponible gratuitement pour les abonnés sur Google Play et Apple Store) propose à l’apprenant de se constituer un dictionnaire personnalisé. L’actualité économique ou politique a tendance à vous faire bâiller ? Consultez alors theonion.com. Ce site parodique publie des nouvelles drôles (mais toutes fausses, naturellement) dans un style journalistique. Les émissions de la BBC (et particulièrement la partie "Talking Business", à retrouver sur internet) ou de CNN permettront d’améliorer votre oreille. De même, les principales applications d’apprentissage ont mis au point des modules spécialisés sur l’anglais des affaires : Babbel (à partir de 9,95 par mois) ou Apprendre l’Anglais Business (5,49€) développé par Mosalingua. Les amateurs de séries regarderont The Office en V.O sous-titrée en anglais (la version anglaise ou la version américaine, au choix), satire hilarante du monde de l’entreprise.

Contacts utiles

- www.britishcouncil.fr
- www.capital-formations.fr
- www.cned.fr
- www.yourewelcome.com
- www.idealangues.com
- www.le-maison.fr
- www.activa-langues.com

Par Camille LARBEY

Publié le 22/03/2018
Organismes spécialisés partenaires de Vocable
VERDIÉ
Nacel
Talkisy
Move and Study
Vivalangues, Vivre et apprendre les langues
Colegio Delibes
Tout pour progresser !
Le Magazine Vocable anglais
Le Pack conversation anglais
Quiz et Jeux
Les pièges de l'anglais
Le Magazine Vocable pour progresser en anglais Le Pack conversation Vocable pour progresser en anglais Quiz et Jeux les pièges de l'anglais

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies ou autres traceurs pour réaliser des statistiques de visites.